. . .
.
[Discographie - Paroles]


.
. . .
. . .
.

1) Macadam massacre
2) Baston
3) Elsa je t'aime
4) Chromosome Y
5) La nuit noire
6) Johnny revient d'la guerre
7) Frêres d'armes !
8) J'ai peur
9) Manisfeste
10) Noir les horreurs
11) La mort au choix
12) Nada 1
13) Bucherons
14) Nada 2
15) Amputé
16) Nada 3
17) Manisfeste (inédit)
18) Hopital lobotomie (inédit)
19) Nada (inédit)
20) Manisfeste 2 (le noir des horreurs) (inédit)

21) Nada
22) Petit agité
23) Vivre libre ou mourir
24) Conte cruel de la jeunesse
25) Le renard
26) Les rebelles
27) Porcherie
28) Commando Pernod
29) Les éléphants
30) Fils de ...
31) Hélène et le sang
32) Il tua son petit frère
33) La mère Noël
34) J'aime pas la soupe
35) Vive le feu
36) Salut à toi

1) L'empereur Tomato-Ketchup
37) Pavillon 36
38) Nuit apache
39) Ibrahim
40) Vie de Singe
41) Tzigane, Tzigane
42) L'empereur Tomato-Ketchup II
43) Casse-tête Chinois (suivi de Joli Printemps)
44) Jim-la-Jungle
45) S.O.S.
46) Descendons dans la Rue
47) Et hop + Macadam Circus
48) On a Faim
49) Et hop + Macadam Circus II
50) Nuit Apache II
51) Sur les Toits (suivi de Quartier Général des Rebelles)
52) Mineurs en Danger
53) La Marche Funèbre de la Jeunesse Suicidaire
54) Viêt-nam Laos Cambodge
55) Comme un Bouddha

1 - Scarabée
56- Deux clowns
57- Camouflage
58- Soleil noir
59- Carnet de route
60- J'suis zinzin
61- Ainsi squattent-ils
62- Quésako
63- Protesta
64 - Djebel
65 - La danseuse de l'orient
66 - ClockWork Béru

<

1) Nada

TORTURE MENTALE PHYSIQUE PSYCHOSE
TORTURE MENTALE PHYSIQUE NEVROSE
TORTURE MENTALE PHYSIQUE OSMOSE
NEANT NEANT NEANT NEAT
NADA NADA NADA NADA

DANS LES CAMPS DE CONCENTRATIONS
BLOCK H BLOCK H BLOCK H BLOCK H
SERVICE TORTURE SERVICE MENTAL
SERVICE SECRET SERVICE FASCISTE
EN SIBERIE OCCIDENTALE

TORTURE MENTALE PHYSIQUE PSYCHOSE
TORTURE MENTALE PHYSIQUE NEVROSE
TORTURE MENTALE PHYSIQUE OSMOSE
NEANT NEANT NEANT NEAT
NADA NADA NADA NADA

DANS LES PAYS SOUS DEVELOPPES
LA DICTATURE S'EST IMPOSEE
LES MILITAIRES SONT AU POUVOIR
DANS LES CAMPS RIEN DE BEAU A VOIR
SERVICE TORTURE SERVICE NADA

2) Petit Agité

Une banlieue maudite
En zone interdite
Une armée de flics
Marqués par la haine
Les jeunes se dechaînent
On en a rien à perdre
Les bagnoles crâment
La zone est en flâme
Et la folie gagne
Les gamins rebelles
Brûlent des poubelles
Ce soir c'est la fête

Petit Agité
Tous des Béruriers
Petit Bérurier
Tous des Agités

Viens voir comm'il fait chaud
Les caisses font des tonneaux
C'est le grand rodéo
Sous une tête-cagoule
T'as perdu la boule
Et le monde s'écroule
La cité des barjots
Quartier des Agités
Commando Bérurier
Tu avances masqué
Dans le noir sans papier
Commando Bérurier

Tous des agités
Tous des agités
Tous des agités
Tous des agités

3) Vivre Libre ou Mourir
A l'âge de douze ans
Ils t'on qualifié d'enfant délinquant
Petit meurtrier
Et à quatorze ans
De psychopathe grave
Et d'adolescent irrécupérable
Puis à dix-sept ans
T'étais alcoolique
En camp d'redress'ment
Et les coups de triques
Et à dix-huit ans
Tu as fait l'armée
Chez les délinquants
Tu as déserté

Lalalalalalalalalala

Service militaire
Camp disciplinaire
Prison psychiatrique
Orange Mécanique
A l'âge de vingt-ans
T'es devenu violent
T'as pris le devant
Il y a eu du sang
Ils t'on envoyé
au pénitencier
Au lieu d'écouter
Au lieu de t'aider
Quand tu sortiras
Y'auras rien pour toi
Tu recommenceras
Car telle est la loi

Lalalalalalalalalala

Et quel futur ?
Pour les petits durs
Et quel futur ?
Entre quatre murs
Et quelle société ?
Pour les enragés
Et quelle société ?
Pour les gueules cassées
Pour les têtes brulées
Pour les agités
Pour les Pieds Nickelés ?
Quelle société ?
Pour les Béruriers
Pour les défoncés
Pour les détraqués ??

4) Comte Cruel de la Jeunesse

On était une bande de jeunes
à déambuler dans la rue
on marche on danse
cette nuit on gueule
on chante les chansons des Bérus
les flics n'aiment pas qu'on soit ensembles
les boeufs font pour, les grands-mères grondent
les jeunes c'est l'insécurité
il faudrait tous les enfermer!

On a mis nos masquards de clowns
pour affronter la société
on a mis nos masquards de clowns
pour effrayer les policiers
y'avait Elnoc, Laul et Stonga
Masto, Gabo, Mawell et moi
y'avait aussi quelques copines
tous les affreux et leurs titines

On était une bonne vingtaine
à marcher dans la capitale
sans armes sans violence et sans haine
à danser comme des malades
un type assis d'vant sa télé
partout c'est l'insécurité
"encore les jeunes, ces enculés!
et croyez-moi j'vais les matter!"

Le type à sorti sa 22
il a tiré sur les affreux
deux sont tombés sur le pavé
les autres se sont tous dispersés
après sont v'nus les brancardiers
les policiers et la télé
"j'ai protég ma liberté"
disait le bauf à faire pleurer

"J'étais en légitime défense
vingt contre moi j'ai aucune chance"
les jeunes c'est l'insécurité"
et le Prolo fut acquitté
on l'a retrouvé tout poignardé
dans l'escalier de sa cité
on l'a retrouvé tout poignardé
personne ne sut qui l'avait tué

Parce qu'on ne vit pas comme les autres
on nous tire dessus dans la rue
mais putain c'est toujours d'notre faute
toi le Prolo tu es foutu!!!
On l'a retrouvé tout poignardé
dans l'escalier de sa cité
on l'a retrouvé tout poignardé
personne ne sut qui l'avait tué

5) Le Renard

La haine t'appartient
ce combat est le mien
tu aimes violer les riches
avec ton pied de biche
pour toi ce sont des chiens
et j'en fais des putains
tu n'aimes pas ceux qui trichent
j'me sauve par la corniche
sur ton terrain de chasse
où le luxe a sa place
t'as violé un vieillard
dans un quartier Richard
et partout où tu passes
la police me menace
on traque le renard
et c'est moi le renard!
Mais tu sais te cacher
quand il y a du danger
tu choisis qui frapper
j'ligote mes prisonniers
tu donnes des ordres brefs
en jeans et en baskets
et tu encules les chefs
une cagoule sur ma tête
ton combat personnel
ma vengeance est cruelle
tes victimes violées
je me fais un café
puis tu fais la vaisselle
avant d'me faire la belle
tu es le déglingué
je connais bien l'armée

Le renard est armé
fusil canon scié
les riches vont payer
je vais les enculer
le renard est violeur
c'est mieux que d'être éventreur
il sème la terreur
je fuis comme un voleur
il est jeune, mince et froid
je n'éprouve plus d'angoïsse
il ne s'énerve jamais
je donne des ordres brefs
il viole les bourgeois
je me fous de la loi
de tous âges de tous sexes
je sais ce qui est laid!!!

Oh malheureux renard
les milichiens t'ont eu!
oh malheureux renard
ta rage n'est pas perdue!

6) Les rebelles

Nous sommes les rebelles
nous marchons libres dans la rue
la jungle nous appelle
rassemblons toutes nos tribus
rejoins notre raïa
nous ne sommes pas des soldats
ici y a pas de chefs
tous dans les mêmes galères
nous vivons comme en Afrique
au rythme de nos musiques
la jungle nous appelle
pour une vie nouvelle
nous rejetons le système
et les prisons nous attendent
nous sommes les rebelles
nous ne nous laisserons pas prendre

Nous sommes les rois de la fête
sauvages et fiers de l'être
et toi le déserteur!
rejoins notre raïa
et toi le renégat!
rejoins notre raïa
et toi qui es squatteur!
rejoins notre raïa
et toi qui crie basta!
rejoins notre raïa
et toi le gladiateur!
rejoins notre raïa
et toi le déserteur!
rassemblons toutes nos tribus!


7) Porcherie

Le monde est une vraie porcherie
Les hommes se comportent comm'des porcs
De l'élevage en batterie
A des milliers de tonnes de morts
Nous sommes à l'heure des fanatiques
Folie oppression scientifique
Nous sommes dans un état de jungle
Et partout c'est la loi du flingue
Prostitution organisée
Putréfaction gerbe et nausée
Le Tiers-Monde crève les porcs s'empiffrent
La tension monte, les GI's griffent
Massacrés dans les abattoirs
Br-lés dans les laboratoires
Parqués dans les citées-dortoir
Prisonniers derrière ton parloir
Et au Chili les suspects cuisent
Dans les fours du gouvernement
En Europe les rebelles croupissent
Dans les bunkers de l'isolement
Un homme qui éclate en morceaux
Dynamité par des bourreaux
Des singes conduits ... la démence
Beethov' devient ultra-violence
D'un côté l'système monétaire
De l'autre l'ombre militaire
Tout fini en réglement d'comptes
A coup de schlagues le sang inonde

FLIC-ARMEE PORCHERIE
APARTHEID PORCHERIE
DST PORCHERIE
ET LE PEN PORCHERIE

Grouene grouene gronch
Grouic grom grouic
Grouinc grouinc......

 8) Le Commando Pernod

Le commando Pernod frappe dans les bistrots
cocktail de milliardaire mixture de prolétaires
fédération Bordeaux rassemblement Porto
Sangria pro-Cuba armées du Pastis-roi
syndicat du Calva coalition Cognac
trichlo pour les Barjots ligue des alcocolos
groupuscule armagnac avant-garde Ricard
front uni du Whisky ordre de l'eau de vie
résistance Heineken groupe Para Muscadet
fraction armée vin rouge organe de la goutte
mouvement d'action vin blanc régiment blanc de blanc
lutte pro-alcoolique section chateau-lafite

Elle est paf la girafe
il a bu le zébu
il est plein le caouin
il est rond le dindon

Weah secte maître Kanter et un demi Marcel!
autodéfense Bourbon et trois Duvals patron!
brigade de mort subite phalange des bouchers ivres
contingent sous absinthe un Ricard sinon rien
groupe union négrita réseau secret Vodka
collecte anisette l'armée est une canette
parti des forces du Rhum division côte du Rhone
champagne rél;publicain vin de table cégétiste
communauté rosée troupe des matons bourrés
légion de toutes les gnôles père ma gloire autonome
Gin international sake intrabrutal!
le commando Pernod frappe dans les bistrots!

Elle est paf la girafe
il a bu le zébu
il est plein le caouin
il est rond le dindon

Weah des policiers bourrés tirent sur des immigrés
des Bidasse biturés brûlent un handicapé
des vieilles mémés cuitées agressent des vieux pépés
des vigiles ivres morts frappent un clodo qui dort
un beauf plein comme une huître viole sa fille à minuit
un jeune complètement schlass se déchaine au nunchak
une bergère pompette qui joue de la trompette
et un trav'lo poivrot s'branle sur un escargot!

Elle est paf la girafe
il a bu le zébu
il est plein le caouin
il est rond le dindon

9) Les Elephants

Tu as été coupable
Prends ton penthotal
Tu es fou enfermé
Raison déconnectée
On t'attache àton lit
Tu hurles dans ton délire
Tu ne peux plus agir
C'est cela la médecine
Des coulouirs trop blancs
Bois ton médicament
Tu es dans quatre murs
Des pillules des piqûres
a va durer des mois
La folie com'seule loi
Il faudra qu't'on angoisse
Disparaisse ou se passe
Voilà l'intraveneuse
Ta solution aqueuse
Si c'est ça la médecine
Je préfère la guillotine
Si c'est ça la médecine
Je préfère la guillotine
Si c'est ça la médecine
Je préfère la guillotine

10) Fils de...

Je suis l'enfant naturel
D'un couple maudit
Je suis l'enfant écorché
d'une trop sale realité
Stalinisme fascisme
Peste brune et nazis rouges
Je suis l'enfant vomi
Par une société flétrie

Fils de... (x4)

Je suis né par le sang
Et je m'appelle Staline
Je suis né pour un temps
Et je m'appelle Adolf
Peste brune et pari rouge
Peste rouge et chemise brune
Je suis l'enfant naturel
D'un couple corrompu
Nourri par la haine
Stalinisme fascisme

Je suis l'enfant terrible
D'un monde en guerre
Je suis l'enfant maudit
Né de la peste
Je suis né comme un fou
Je suis né peste rouge
Je suis l'enfant naturel
D'une société cancereuse
Je suis l'enfant rebelle
Et la loi est dang'reuse

Je suis l'enfant violent
Dans c'putain d'Occident
Je suis l'enfant rebelle
Apatride sans emblème
Je suis l'enfant de l'Etat
Et je me bats contre ça
Je suis l'enfant de l'Etat
Et je me bats contre ça

Ich werde nie wieder denken (4x)
Ein swy dry (uhh... maybe... "ein zwei drei"...)

11) Hélène et le Sang

Ouh la peur sur la ville
Tu en est la cible
Toi petite fille
Toi Hélène Hélène
Tu cours dans le noir
Ils te coincent là-bas
Frappe frappe encore
Personne t'ouvrira

Tu as l'esprit de vengeance
Hélène et le sang
Mais je sais à quoi tu penses
Hélène et le sang
Tu r'trouveras les salopards
Hélène et le sang
Qui t'on violée dans un bar
Hélène et le sang

Des marques sur ta peau
Sous la gorge un couteau
Quatre salopards...
Une nuit de cauch'mar
Tu n'as plus rien à perdre
Il te reste la haine
Tu peux compter sur moi
Toi Hélène Hélène

12) Il Tua Son Petit Frère

Il tua son petit frère
Il n'a jamais vu la mer
Il créchait dans un taudis
Parmis les rats et les souris
Il étrangla son proprio
Et il laissa tomber de haut
Mais ce n'était qu'un petit bâtard
Fabriqué comme une vraie tare
C'était une saloperie ambulante
Il en avait marre de cette vie chiante
Les gens disaient qu'il était fou
Car tous les soirs il rentrait saoûl

Quand il pointait au chômage
Il avait le coeur plein en rage
Et il cherchait dans les poubelles
Le destin d'une vie plus belle
Son désir était de s'enculer
Lui-même sans rien et sans pédé
Il voulait être hermaphrodite
Il fut bouffé par les moustiques
Il tua son petit frère
Il n'a jamais vu la mer
Il voulait être hermaphrodite
Il fut bouffé par les moustiques

Son petit frère ton petit frère
Son petit frère ton petit frère

13) La Mère Noël

Elle a trouvé dans une poubelle
Une poupée cassée pour Noël
Plus loin dans la décharge publique
Elle se croyait à Prisunic
Elle choisissait pour ses enfants
Des jouets éventrés jusqu'aux dents
Et puis elle est rentrée chez elle
Dans son deux-pièces genre "pot-de-miel"

Où est passé le Père Noël ?
Où est passée la Mère Noël ?
Où est passé le Père Noël ?
Pour les gosses défavorisés ?
Où est passée la Mère Noël ?
Ding Dong Ding Dong

Ses huits marmots étaient com'fous
Il y avait des guirlandes partout
Mêm'autour de la cocotte-minute
Qui n'arrêtait pas de fair tût-tût
Dans ce trou-à-rats décoré
Y avait aussi une cheminée
Le soir y z'ont bouffé d'la dinde
Et puis au lit, les P'tits Gremlins

Y z'avaient pas envie d'dormir
C'étaient vraiment des durs à cuire
Depuis que leur père s'était tué
À cause qu'il aimait le Perrier
Et dans la ch'minée bien cradoc
Y z'ont mis leurs rangers à cock
Pour qu'le Père Noël leur apporte
Des flingues, des couteaux et des shorts

Quant ils se sont tous endormis
Elle est sortie sans faire de bruit
Elle est montée jusqu'sur le toit
Et dans sa hote n'importe quoi
Elle est rentrée par la cheminée
Et puis ça a senti le l'grillé
Ses Affreux Jojos l'ont mangé
Ce fût vraiment un bon dîner

Où est passé le Père Noël ?
Où est passée la Mère Noël ?
Où est passé le Père Noël ?
Pour les gosses défavorisés ?
Où est passée la Mère Noël ?
Ils l'ont fait cuire dans la ch'minée

On la fait cuire dans la ch'minée

14) J'Aime pas la Soupe

J'aime pas la soupe/Mange la quand même/Elle
est bouillant/Souffle dessus/Y a pas de sel/Pour
nous non plus/ça m'fait vomir/ ça t'f'ra grandir...

Ya trop de poivre/ça rend poli/Y a pas de croutons/
T'as des goûts de luxe/Y a pas de cuiller/ il y a tes
doigts/Y a pas d'assiètte/Lèche la par terre...

Y a pas de cuiller/ il y a tes doigts/Y a pas d'as-
siètte/Lèche la par terre/Mais y a pas d'soupe/
Rien n'est parfait/Mais y a pas d'soupe/Lèche la
poussière...

J'aime pas la soupe/Mange la quand même/J'aim
pas la soupe/Mang' la quand même/J'aim' pas
la soupe/Mang' la quand même/J'aim' pas la sou-
pe/Mange l' quand même...

J'aim' pas la soup'/J'aim' pas la soup'/J'aim' pas
la soup'/J'aim' pas la soup'/J'aim' pas la soup'/
J'aim' pas la soup'/J'aim' pas la soup'/J'aim' pas
TA soupe.

Tchack Tchack Tchack Tchabalatchak (4 fois)
Huuuuuuuuuummmmmmmm J'aime pas ta soupe !
Tchack Tchack Tchack Tchabalatchak, etc.
Whaou.

15) Vive le Feu

une raya de bambins livre aux flammes leurs
landeaux/Une ribambelle de nains fout le feu
dans l'métro/Une armée de gamins qui brûle les
magasins/Trois millions de lycéens carbonisent
leurs boquins/Une concierge allumée fout le feu
au quartier/Le président fêlé enflamme l'Elysée/
Trois secrétaires en chaleur calcinent leur direc-
teur/Une tribu de bonnes soeurs incendie l'
Sacré Coeur.
Chorus
Laï laï laï laï Laï laï laï laï Laï laï laï...

Un trio d'grands brûlés fait exploser l'hosto/Et
5000 chimpanzés dynamitent le zoo/Des rastas
éclatés c'est chaud dans le ghetto/Les feux dans
la cité brûlent pour Géronimo/Des soldats canni-
bales rôtissent leur général/300 patrons qui cra-
quent font sauter la baraque/Et un vieux bonze
chinois se pétrole le minois/Le froid tue la fillette
qui n'a plus d'allumettes.
Chorusse

Les hooligans des stades préparent les jerrycans/
Les jeunes chômeurs s'la donnent aux cocktails
Molotov/Des iraniens inflamment le corps de l'
Oncle Sam/Des squatters s'tapent un boeuf au-
tour d'un grand feu d'keufs/Un gang de pyroma-
nes se croit au paradis/Les pompiers en ont mar-
re c'est la grève aujourd'hui/Il y a le feu partout
c'est la fête des fous/Il y a le feu partout viv' le
feu viv' les fous
Choeurs slaves de la Jeunesse

Un gang de pyromanes se croit au paradis/Les
pompiersen en ont marre c'est la grève aujourd'
hui/Il y a le feu partout c'est la fête des fous/Il y
a le feu partout viv' le feu viv' les fous
Choeur solo
Re-Chorusse

16) Salut à Toi

Salut à toi ô mon frère
Salut à toi peuple khmer
Salut à toi l'Algérien
Salut à toi le Tunisien
Salut à toi Bangla Desh
Salut à toi peuple grec
Salut à toi petit Indien
Salut à toi punk iranien

Salut à toi rebelle afghan
Salut à toi le dissident
Salut à toi le Chilien
Salut à toi le p'tit Malien
Salut à toi le Mohican
Salut à toi peuple gitan
Salut à toi l'Ethiopien
Salut à toi le tchadien

Salut à vous les Partisans
Salut à toi "cholie all'mante"
Salut à toi le Vietnamien
Salut à toi le Cambodgien
Salut à toi le Japonais
Salut à toi l'Thaïlandais
Salut à toi le Laotien
Salut à toi le Coréen

Salut à toi le Polonais
Salut à toi l'Irlandais
Salut à toi l'Européen
Salut à toi le Mongolien
Salut à toi le Hollandais
Salut à toi le Portugais
Salut à toi le Mexicain
Salut à toi le marocain

Salut à toi le Libanais
Salut à toi l'Pakinstanais
Salut à toi le Philippin
Salut à toi l'Jamaïcan
Salut à toi le Guyanais
Salut à toi le Togolais
Salut à toi le Guinéen
Salut à toi le Guadeloupéen

Salut à toi le Congolais
Salut à toi le Sénégalais
Salut à toi l'Afro-cubain
Salut à toi l'Porto-ricain
Salut à toi la Haute Volta
Salut à toi le Nigéria
Salut à toi le Gaboni
Salut à toi le vieux chtimi

Salut à toi Che Guevara
Salut aux comités d'soldats
Salut à tous les hommes libres
Salut à tous les apatrides
Salut à toi la Bertaga
Salut aussi à la Banda
Salut à toi punk anarchiste
Salut à toi skin communiste

Salut à toi le Libéria
Salut à toi le Sri Lanka
Salut à toi le sandiniste
Salut à toi l'unijambiste
Salut l'mouv'ment des Jeunes Arabes
Salut à toi Guatemala
Salut l'P4 du contingent
Salut à toi le Shotokan

Salut à toi peuple kanak
Salut à toi l'tchécoslovaque
Salut à tous les p'tits dragons
Salut à toi qui est keupon
Salut à toi jeune Malgache
Salut à toi le peuple basque
Salut à toi qu'est au violon
Salut à toi et mort aux cons

Salut à toi le Yougoslave
Salut à toi le voyou slave
Salut à toi le Salvador
Salut à toi le Molodoï
Salut à toi le Chinois
Salut à toi le Zaïrois
Salut à toi l'Espagnol
Salut à toi le Ravachol

Salut à toi le Hongrois
Salut à toi l'iroquois
Salut aussi à tous les gosses
Des îles Maudites jusqu'à l'Ecosse
Salut à vous tous les zazous
Salut à la jeune garde rouge
Salut à toi le peuple corse
Salut aux filles du Crazy Horse

Salut à toi la vache qui rit
Salut à Laurel et Hardy
Salut à toi peuple nomade
Salut à tous les "camawades"
Salut à toutes les mères qui gueulent
Salut aussi à Yul Brunner
Salut à toi l'handicapé
Salut Jeunesse du monde entier

Salut à toi le dromadaire
Salut à toi Tonton Albert
Salut à toi qu'est à la masse
Salut aussi à Fantomas
Salut à toi Roger des près
Salut à toi l'endimanché
Salut à tous les paysans
Salut aussi à Rantanplan

salut a toi l'internaute!!

1) L'Empereur Tomato-Ketchup

Avis à la Population !"
Au pays de L'Empereur Ketchup
Les Enfants sont rois et ils font la loi !
Tournicoti, tournicoton...
C'est l'année zéro de la Rébellion.
L'heure de la révolte a enfin sonné...
L'état de l'enfant roi est partout proclamé !!!
Palampalam... la chorale de l'Agitation

Les travaux forcés pour les profs-dictateurs
La prison à vie pour les profs-matraqueurs
La peine capitale pour l'surveillant général
Et la démission pour tous les protals
Cent jours de cachot pour tous les dirlos
Des tas d'heures de colle pour les petits fayots
Partout dans les villes, les gamins poursuivent...
Les adultes qui courent comme des lapins débiles !

Palam palam... la chorale des Mômes

Tous les p'tits garços pourront disposer
De plusieurs femmes pour se faire aimer
Et toutes les filles pourront se marrier
A qui leur plaira et pourront même divorcer
Les adultes violeurs seront pendus par les couilles !
Les tontons-flingueurs seront réduits en nouille !
Les concierges-râleurs on en f'ra des citrouilles !
Les écoles-casernes de la ratatouille !!!

Palam palam... les choeurs de la Jeunesse Rebelle
Alors les adultes il faut bien vous tenir
La colère des gosses est vraiment terrible
Alors les adultes, il faudra être sages
Si vous voulez pas vous r'trouver en cage
Mais combien y a-t-il d'enfants tout ligotés
Le scotch sur la bouche et les mains liées ?
Mais combien y a-t-il d'enfants enfermés ?
Et dans les placards, ils crient dans le Noir...!!!

Palam palam... les choeurs des Enfants-Soldats

Les enfants sont armés et sont bien décidés
A zigouiller toutes les autorités
A couper l'zizi du satyre du lycée
A faire ce qu'ils veulent d'leur sexualité
Et à découvrir toutes les portes du plaisir
Des tas d'gribouilles sur le mur de l'Empire
En courant tout nus dans toutes les rues
Drapeau noir au vent en criant "En avant"

Palam palam... La chorale de l'Insoumission

Viva la Révolucion ! Avanti popolo, hasta la Vittoria !
El pueblo unido jamas será vencido ! Hay, viva Carambar !
Hay viva Malabar ! Haribo Chamalo, hasta la Vittoria !
Général Alcazar, quando se come aqui ! Comé sé caca pipi !
... Olé, olé, olé !!!......................

"Avis à la population !
Le petit Empereur Tomato-Ketchup
Sera exécuté, et c'est pas du bluff...
Pour avoir abusé de pouvoir tyranniques,
Il sera pendu sur la place publique !
Aujourd'hui l'An 1 de la Révolution... Acclamons bien fort le Camarade... CORNICHON !!!"

2) Pavillon 36

Des infirmiers-charcutiers
Viennent pour te casser la tête
Tu te masturbes d'vant la télé
Ils te camisolent comm'une bête
Des psychiatres-policiers
Viennent pour t'électrocuter
Tu peux crier, tu peux pleurer
Il n'y a que les murs pour t'écouter !

Au pavillon des Oubliés
Ça sent la merde et le vomi
Un pauv'gars lobotomisé
Tape dans ses mains et dans sa pisse
Un autre juste déconnecté
Prostré, sans mots, reste accroupi
Ici, vous êtes bien à Villejuif
Quartier des Crimes Thérapeutiques

Non ce n'est pas la Thaïlande
Il y a des quoi avoir les glandes
Au pavillon des Oubliés
Les malades ont des chaînes aux pieds
Alors messieurs les pisse-copies
Qu'attendez-vous pour dénoncer
Vous qui voulez de l'exotisme
L'enfer est là sous notre nez !

Sous les coups de bottes ferrées
Des piqûres à l'eau dans les fesses
Plus pouvoir s'asseoir ni bouger
Les électrochocs font le reste
Si pour vous c'est pas d'la torture
Alors Pinochet est une fée
C'est vrai qu'ici il y a des ordures
Qui finissent par d'venir députés !

Nyeark, gnyärk !

Non ce n'est pas la Sibérie
C'est dans la banlieue de Paris
Qu'on applique la démocratie
A grands coups de lobotomie
Non ce n'est pas en Thaïlande
Excusez-moi j'ai envie d'rendre
Pour te guérir on te détruit
Quelle pourriture la psychiatrie !!!

Pavillon 36 - j'veux pas être oublié !
Pavillon 36 - j'veux pas être enfermé
Pavillon 36 - j'veux pas être oublié !
Pavillon 36 - j'veux pas être interné

Pavillon 36 - j'veux pas être oublié
Pavillon 36 - ma pensée rectifiée
Pavillon 36 - ma tête a explosé
Pavillon 36 - tout életrocuté !

Pavillon 36 - top-secret médical
Pavillon 36 - je suis un animal
Pavillon 36 - électrocannibale
Pavillon 36 - la mort ultrabrutale

Nyeark, gnyärk !

3) Nuit Apache

Géronimo et les Chiricahuas
Tous solidaires pour la Nuit Apache
Chez Joseph et les Nez Percés
Les Peaux-rouges marchent pour leur liberté !

Personne ne t'aidera dans ce monde
C'est toi qui dos te préparer
Sois fort, rapide et coureur de fond
Habile à te cacher ou à esquiver

Apprends à courir, wow, dans les montagnes
Entraîne toi dans l'Art de la poursuite
Dans l'Art de la Mort et de l'Embuscade
Apprends à courir sur les toits de la ville

Capitaine Jack et ses Modocs
Jeunesse rebelle et Soldats du Rock
Couteau Calme et les Cheyennes
Mao Tsé Toung et les Indiens de plaines !

Tu n'as pas d'amis pas même ta soeur
Pas même ton frère, ton père ou ta mère
Ton plus grand ennemi c'est la Peur
La Vie est un combat contre toi-même
Ces sont tes jambes qui sont tes amies
C'est ton cerveau qui est ton ami
Ces sont tes yeux qui sont tes amis
Ce sont tes mains qui le sont aussi !

Otawas Potawatomis
Jiricaillas et Cherokees
Jeunes de banlieues, peuple paint en rouge
Sors de ta réserve, il faut que ça bouge !

Il te faudra de la sueur et des larmes
Et parfois même tu ne sais plus pourquoi
Mais c'est ça la voie de la Liberté
La Nature est là, tu peux la saluer
Danse, danse, danse avec nous
Danse, danse la danse des Sioux
Danse le Pogo de la Revanche
La Nuit Apache pour la fête et la danse !

Allez, allez les Mohicans de Paris !
Allez, allez les Samouraïs de la Nuit !
Allez, allez les Hooligans martiens !
Allez, les indiens métropolitains !
Allez, allez les Apaches de Tokyo !
Allez, les redskins, les keupons, les totos !
Allez, allez les tribus du Viêtnam !
Allez, les Iroquois du Macadam !

GERONIMO !!

4) Ibrahim

"Voici l 'histoire cruelle et véridique... d'Ibrahim"

Ibrahim avec ses frères
Elevé dans la misère
Dans les bombes et dans la guerre...
Ibrahim...

Qui se cache derrière ses frères ?
A qui profite cet enfer ?
Ibrahim bouc-émissaire
Ibrahim...

Choeur du marocain jaune:
Lanin... Laninlanin... Nin...

Parmi le fracas des mines
Palestine quel est ton crime ?
Israël t'assassine
Palestine...

De tous côtés pourchassés
Plus de terre aù habiter
Palestine ensanglantée
Palestine...

Choeur du libanais rouge:
Lanin... Laninlanin... Nin...

Les enfants du Liban
Pour que cessent les flots de sang
Pour la paix au Moyen Orient...
El Fath!.........El Fath !

Choeur de l'afghan noir:
Lanin... Laninlanin... Nin...

5) Vie de Singe

Des caméras pour t'surveiller
Une douche froide pour t'réveiller
Une femme flic pour te faire jouir
Dans une usine pour travailler
Et de l'alcool pour oublier
Un lavabo pour dégueuler
Le poing en l'air c'est pour lutter !

SINGERIE !

Mains sur la nuque t'es à l'armée
Une canette pour t'enculer
Une camisole pour te calmer
Les coups d'bâton pour te dresser
T'as de l'argent pour consommer
Publicité pour te droguer
Y'a des Mammouths pour t'écraser
Y a la loi à respecter !

SINGERIE !

Y a des écoles pour t'"éduquer"
Et des pensions pour te corriger
Un indic pour te dénoncer
L'ordinateur pour te ficher
un estomac pour le remplir
Une cervelle tu l'as fais cuire
Tu as des mains pour applaudir
Tous les crétins qui t'ont fait rire !

SINGERIE !

Sectes secrètes pour bien flipper
Hare rama pour te ramer
Hare Krishna pour te marrer
Et l'âge d'or c'est pour rêver
Des voltigeurs pour te tuer
Des cloppes pour te cancériser
Le cassoulet qui fait péter
Et ton voisin pour t'espionner !

SINGERIE !

Y a la télé pour te mentir
Tous tes problèmes pour t'faire grossir
Le temps qui passe pour te vieillir
Et le croque-mort pour te rôtir
Y a tu c'qu'y faut pour qu'tu sois con
Y en a trop pour qu'tu restes con
Tout l'monde est beau t'aimes le mouton
Tout va très bien t'es un mouton !

SINGERIE !

Tu as un cou c'est pour te pendre
T n'es plus rien tu es à vendre
On va te tondre et t'suicider
Y aura personne pour protester !
La morale d'cette histoire de singes
C'est qu'à force de s'en éloigner
On finit par ce comporter comme...
Des vrais singes descendus de l'homme !

SINGERIE !

"Tarzan, Tarzan, je t'aime !"

Allez allez jeunes babouins !
Allez allez allez Cheetah !

6) Tzigane

Romanichels, Tziganes, Gitans ou Bohémiens
Manouches, Rom, Sinti, peuples venus de l'Inde
Nomade par le sang, le feu dans le campement
Vous êtes les Gitans, ça n'est pas délinquant

Tu roules vers le sud quand le froid te menace
La nature, les saisons, c'est la vie qui se passe
Avides de liberté, c'est votre identité
Les roulottes sont passées, les chiens ont aboyé

Gitan Gitan, une menace pèse sut toi.
Les gadgi, les hommes blancs, veulent te mettre au pas
Tzigane, Tzigane, tu joues les yeux fermés
Réveille-toi Manouche, les chiens veulent te tuer

Romanichel, Tzigane, Gitan ou Bohémien
Manouche, Rom, Sinti, où iras-tu demain ?
Les gadgi t'ont loué une décharge publique
La terre n'est à personne, ni aux juges, ni aux flics

TZIGANE, REVEILLE-TOI !
TZIGANE, LEVE-TOI !
TZIGANE

8) Casse-tête Chinois

Un petit Khmer rouge est dans une merde noire
Un Cambodgien fou se planque dans un abattoir
Et un Viêt rebelle charge à coups de pelle
Sur des Laotiens qui mangent des Coréens

Des Thaïlandais exploitent des Thaïlandais
Chinois de Hong-Kong tire sur un viêtcong
Règlements de comptes dans la tour de Tokyo
Chinois de Hong-Kong décapite un mao

Honorable client entre dans un restaurant
Ressort vermicelle ou alors boeuf citronelle
Honorable client devenu bol de riz blanc
Où nids d'hirondelle farçis aux huits merveilles

Tiguidap tiguidap... Tiguidap tiguidap...

Menu du Bouddha travers de porc svastika
Barbecue ninja et samouraï vendetta
Pâté impérial dans un gilet pare-balles
Couteau de printemps planté dans gâteau flottant

Viêt haché maison à la soupe du dragon
Phillippin sans nom cuit aux petits oignons
Fondue mitraillette pour bonze religieux
Et les deux baguettes lui sont plantées dans les yeux

Une tête coupée sur un bol de riz
Choux chinois sautés et salade de tripes
Couilles de Laotiens en spécialité thaï
Cuisses de Malais à la sauce de Shanghaï

Qui vouloir manger gâteau coco riz gluant ?
Qui vouloir casser tête de coco méchant ?
La loi du silence les tigres de Shaolin
Éros plus vengeance aux mille sourires de la Chine

Tiguidap tiguidap... Tiguidap tiguidap...

Yakitori sushi Non je ne veux pas hara-kiri
Ichi ni san chi Soupe yankee Nagasaki
Shichi hachi kyü jû San Ku Kaï c'est la bataille
Lala Hiro-Hito lala Yamamoto Saïgon c'est la baston
Mitsubishi...sodeska (trop de saké !) Moi, j'veux pas hara-kiri
Mitsubishi...sodeska (encore du saké !) Mon grand frère c'est Bruce Lee
lala Yamamoto Du saké pour mes amis
Honda kawasaki Allez danse la danse du riz !
La la hiro-hito lala yamamoto

9) Jim la Jungle

Je suis une gueule cassée, je reviens du Liban
J'ai la tête casquée et ouais j'en redemande
Sous mon crâne enfoncé il n'y a que de la viande
Qui c'est qu'est pas content ?
Mes bottes sont ferrées mon sourire arraché
Ma peau cicatrisée mon cerveau est broyé
Mes mains c'est des moignons mes couilles c'est des oignons
Et j'ai une gueule de con !

Lalala lalalalalala
Be bop a lula
Be bop a lula be lop bam boum
Yeehaeeh......!!!

Je n'ai plus une dent et la mâchoire brisée
J'porte des chiffons puants sur ma peau infectée
Je suis couvert de croûtes de ma bouche sortent des prouts
Et j'en ai rien a foutre !
Ma tête est un tas de merde et mon âme est un pet
Ma bite et mon couteau je suis l'Homme Zéro
Je marche dans la rue sur des éclats d'obus
Ça m'rentre dans le cul !

Lalala......Yeehaeeh....!!!!

J'ai même été décoré de bites et d'croix gammées
Je n'ai plus qu'un jambon j'ai perdu l'autre au front
Je m'suis fait enculer par mi...mille saucissons
Par mon chef de section !
Je sers à ma nation, ouais de chair à canon
Castré par la Légion je n'ai plus d'tire-bouchon
Je ne peux plus arquer sans penser au charnier
Des viols à Saïgon

Lalala......Yeeh...Eeeep

J'ai tué au fusil d'chasse, à l'arc et dans la chiasse
A la corde de piano et parfois au ciseau
Dynamité des gens pendant plus de dix ans
Je n'suis plus comme avant !
Ma bite et mon couteau Je suis l'Homme Zéro
J'ai encore été décoré avant d'être enfermé
J'ai servi ma patrie je suis en psychiatrie
A qui j'dois dire merci ??

Lalala......
Oh Jimmy Jimmy Jimmy Jim la Jungle
Lalala......

Yeehaehh.......!!!!!!!

10) S.O.S.

Un jeune soldat sur son lit d'hôpital
La tête bandée comme une momie
Les deux yeux crevés derrière de grosses lunettes noires
Techniques de combat, opérations de survie
Et dans sa tête toute mutilée
Défilent des images dont il est hanté
Et dans sa tête toute enveloppée
Il pleut des images comme de la boue glacée

S.O.S. le drapeau d'la colère
S.O.S. trop d'égoïsme sur terre
S.O.S. la folie c'est la guerre
S.O.S. tu n'as plus de frère

Alerte alerte il pleut sur le Viêt-nam
Alerte alerte ce sont des bombes au napalm
Alerte alerte il pleut en Afghanistan
Alerte alerte des gaz et des défoliants
Alerte alerte il pleut sur l'Nicaragua
Des jouets piégés "Made in U.S.A."
Alerte alerte il pleut sur le Liban
Sur les Palestiniens c'est une pluie de sang

S.O.S. ni facho ni macho
S.O.S. ni soviet ni U.S.
S.O.S. ni Islam ni napalm
S.O.S. international

Alerte alerte pleut-il en Sibérie ?
La neige qui tombe étouffe les cris
Alerte alerte il pleut sur le Chili
Des coups de matraque jusque dans ton lit
Et quel temps fait-il au royaume de Zizanie
Le ciel est-il noir comme le drapeau de l'anarchie ?
Et quel temps fait-il sur notre Monde Libre
Le capitalisme fait-il la joie des familles ?

S.O.S. assez d'hypocrisie
S.O.S. trop d'idéologies
S.O.S. halte à la barbarie !
S.O.S. pour le droit à la vie

Alerte alerte aux lois sécuritaires
La France est-elle fière de ces bavures policières ?
Alerte alerte trop d'prisonniers d'opinion
Et dans les prisons, Liberté ils crient ton nom !
Alerte alerte il pleut même en Afrique
Des milliers d'criquets pas une goutte de pluie
Alerte alerte il a plu a Tchernobyl
Juste du nucléaire alors vous faite pas de bile

S.O.S. pour les peuples en détresse
S.O.S. pour le droit au respect
S.O.S. un peu de dignité !
S.O.S. pour tous les opprimés !

11) Descendons dans la Rue

Solidarité
Avec les immigrés
Pensez aux expulsés
Qui s'battent comme des damnés
Nous sommes les réfugiés
De l'État policier
Vive le combat armé
Des peuples opprimés

Pensez aux prisonniers "On veut la liberté"
Chaque jour isolés "Oui il y en a assez"
Agissez écrivez "Nous laissez pas tomber"
À tous les enfermés "Solidarité"
Vive la sincérité "Et vive l'amitié"
Des petits Béruriers "Allez les Agités"
Le drapeau déployé "Quartier des révoltés"
D'la jeunesse unifiée "Solidarité"

CHOEUR DE SOULEVEMENT DE LA JEUNESSE

Et tous les chômeurs qui n'ont pas peur
Oh tous les cascadeurs qui sont de bonne humeur
Et tous les entraîneurs qui se lèvent de bonne heure
Tous les restos du cur et toutes nos petits surs
Toutes les folles mal rasées, les poètes révoltés
Les clowns déconnectés et les jongleurs masqués
Le Front d'Libération de tous les animaux
Les combattants martiaux, le Front des Marginaux

CHOEUR
Lalala Lalalalala..........

Les prostituées rebelles, les dissidents du ciel
Nicolas, Pimprenelle et même la mère Michel
Les milliers d'pratiquants vêtus de kimonos blancs
Et toutes les vieilles chinoises qui font du Taï Chi Chuan
Et le joueur de Flûte, les détenus qui luttent
L'insoumis en cavale, les Amazones à cheval
Les médecins sans frontières et les jeunes ouvrières
Descendons la rue avant qu'tout n'soit perdu !

CHOEUR DU SOULEVEMENT DE LA JEUNESSE

Commune 71 et Kronstadt 21
Barcelone 36 Budapest 56
Prague 68 et Chili 73
Argentine 76 Afghanistan 80
Varsovie 44 et Punk 77
Sham 69 Nada 84
Viêtnam 75 Rock'n'Roll 58
R.A.F. 72 Génération 70
Twist 33 Ludwig Von 88
Brixton 83 Cambodge 85
AUTONOMIE AUJOURD'HUI!

12) ET HOP + Macadam Circus !

Les petites fleurs gazouillent / Les oiseaux se chatouillent
Le soleil nous gratouille / Le peuple mange des nouilles
Des policiers te fouillent / On en a plein les couilles
De cet état de trouille / Les ministres ont la chtouille

Dénonce ton voisin / Le mauvais citoyen
Qui a volé du pain / Parce qu'il avait faim
Nous n'sommes pas des putains / Souv'nez-vous de Jean Moulin
Il n'est pas mort pour rien / Refusons d'être des chiens

Et Hop! "Chirac se prend un coup d'matrâque"
Et Hop! "Pandrau se prend un coup d'marteau"
Et Hop! "Pasqua se prend un coup d'Beretta"
Et Hop! "Chalandon, des plumes et du goudron"

Allô Balance Service / J'ai trouvé un complicé
J'l'ai vu fumer du shit / C'est s-rement un Chiite
Faites du sale boulot / Pour gagner le gros lot
As-tu collaboré avec les policiers?

Donne-moi tes papiers / T'as une gueule de drogué
T'es tellement basané que tu dois être pédé
Toutes mes condoléances / Je ne suis pas une balance
Je sais ce que je fais et foutez-moi la paix !

Et Hop! "L'Europe se prend pour une salope"
Et Hop! "La France pue vraiment la potence"
Et Hop! "L'armée quadrille les cités"
Et Hop! "Les flics patrouillent à Prisunic"

Faudra vous habituer à voir les CRS
Occuper les pavés avant d'occuper le reste
Pas question de se plier à l'ordre sécuritaire
Pas question de morfler / Ne nous laissons pas faire

Les loups de l'extrême-droite hurlent à la peine de mort
Qu'ils aillent à l'abattoir et qu'on égorge ces porcs
On devrait les juger pour les crimes commis
C'est eux qu'ils faut condamner / Ils se croient tout permis
Et Hop! "Le Pen se prend un coup d'Gégène"
Et Hop! "Bigeard se prend vingt-ans d'mitard"
Et Hop! "Un skin s'prend un coup de barre à mine"
Et Hop! "Deferre a fini au cimetière"

-Allô salut Ronald, ici c'est Mikhaïl
Aurais-tu du napalm pour mater les rebelles ?
-Non j'ai bien mieux que ça / J'ai des gaz mortels
Envoie-moi la vodka en attendant Genève !

Pour délit de sale gueule on te passe à tabac
Ils expulsent comme ils veulent / Protégés par la loi
De Paris à Marseille / Un mouvement qui s'éveille
La jeunesse au combat défiera toutes vos lois!

Et Hop! "Paris après Nagasaki"
Et Hop! "Cuba après Hiroshima"
Et Hop! "Keupon a pris des champignons"
Et Hop! "Babar explosé au pétard"
Et Hop! "Moscou envahi par les fous"
Et Hop! "Thatcher se prend une claque de fer"
Et Hop! "Beyrouth c'est du pâté en croûte"
Et Hop! "Dallas braqué par Fantômas" Et Hop! "Mille Goles envahissent le Capitole"
Et Hop! "Mille Sioux qui sortent des égoûts"
Et Hop! "Mille Nains attaquent le Kremlin"
Et Hop! "Mille clowns ensemble pour le Grand Boum!"

13) On a Faim

Du pain, du vin et du Boursin
Oui mais les pauvres ont toujours faim
Tout ce gâchis de nourriture
Nous ne mangeons pas les ordures
Partage ton verre partage ton pain
Comme par hasard il n'y a plus rien
Salut à l'Armée du Salut !
On fait la manche dans la rue !

Rien à becqu'ter dans le squatt
Rien à grailler même pas les boîtes
Un petit chèque humanitaire
Directos les poches à Drucker
Bientôt on crève voilà l'hiver
Encore un peu d'Soupe Populaire
As-tu remercié les Bouddhas
Avant d'entamer ton repas ?

On a faim on veut du riz
On a faim des spaghettis
On a faim des brocolis
On a faim à Paris

Salut à la Croix-Rouge française
Bouffer des boîtes ça conserve
Salut même aux Restaus du Cur
C'est tout-d'mêm'mieux que chez les bonnes surs !
En revenant de la Fontaine
J'ai attaqué mon frites-merguez
T'as pas balle cent, eh kamarade !
J'ai pas une thune mêm'pas pour le oim !

On a faim comme des loups !
On a faim mais pas des coups
On a faim on veut des frites
On a faim mais pas des flics

Partout on a faim c'est la guerre
Dans tous les quart-mondes de la Terre
Et on a faim aussi à l'Ouest
Du Nord au Sud et même à l'Est
Et on a faim dans toutes les gares
As-tu pensé aux jeunes clochards

T'as pas balles cent, eh kamarade ?
J'ai pas une thune, j'roule en jaguar !

On a faim du mafé
On a faim dans les foyers
On a faim on fait la manche
On a faim et "merde in France

"Combien y a-t-il de gens qui crèvent
Dans l'oubli, le froid,la misère
Et combien y a-t-il de gros bourges
Qui remplissent les poubelles de bouffe
Salut aux restaus tunisiens
Un bon couscous ça fait du bien !
Mais depuis qu'j'ai mangé mon chien
Je suis d'venu végétarien

On a faim en Afrique !
On a faim au Mexique !
On a faim en Asie !
On a faim même ici !

16) Sur les Toits

Non ce n'est pas parce qu'il fait chaud
Qu'ils sont montés sur les toits
Non ce n'est pas pour le plaisir qu'ils se sont fait tabasser
Non ce n'est pas pour se distraire
Qu'ils ont perdu leur remise de peine
Ou qu'ils ont pris des jours de mitard
Et qu'on les a transféré dans le noir

Tu te bats
Sur les toits
Ils veulent te tuer
Je t'entends crier !

Non, non, non c'est pour vous parler
Ok, ok, c'est pour vous parler
Pour nous faire savoir ce qu'ils vivent
Et pourquoi ils résistent
Fouillés, cassés, isolés
Mitard, prétoire il y en a marre
Et dans la taule survoltée
Ecoutez l'appel des prisonniers

Tu te bats
Sur les toits
Ils veulent te tuer
Je t'entends crier !

Familles, amis e travailleurs
Chômeurs, mineurs du fond du cur
Dites non non non au kapo-maton
Oh yeah yeah yeah assez de prisons
Ecoutez bien les cris des mutins
Qui gueulent sur les toits des nouveaux matins
Un jour, un jeune gazé est tombé
Et dans la cour il s'est écrasé

Tu te bats
Sur les toits
Ils veulent te tuer
Je t'entends crier !

Assez assez de coups de crosse
Assez assez de chiens policiers
Assez assez de lacrymogènes
Assez assez de pleurs et de haine
Assez assez de gosses en prison
Assez assez de kapo-matons
Assez assez un jeune est tombé
Assez assez de il s'est écrasé

Solo de saxo à la mémoire d'Alain Pinol suivi de Q.G.R.H (Quartier Général des Rebelles du Hash)

Et dans la taule survoltée
Ecoutez l'appel des prisonniers

Assez assez
Assez assez
Assez assez
Assez assez
Assez assez
Assez assez

20) Comme un Bouddha

(Rock bouddhiste !)

Tu te tiens droit comme un Bouddha
Tout en haut de l'Hymalaya
Tu te tiens droit comme un Bouddha
Tu est concentré sur ton Hara
Tu danses le rock du Bouddha
Car tu sais que la paix viendra
Tu marches et marches dans les montagnes
Tu n'as pas besoin de l'Etat !

Comme un Bouddha ahahaahaaah
Bom bom bilebap baboum...

Attitude juste à l'intérieur
Attitude juste à l'extérieur
Les autres sont tous des frères, des soeurs
Tu les respectes avec ton coeur
Car tu voudrais qu'ils soient comme toi
Qu'ils tiennent droit comme des Bouddhas
Qt qu'ils boivent du lait de Soja
Pour qu'ils deviennent tous des Bouddhas !

Comme un Bouddhaaaaaaaaaaaaaahhah
On bilibappeubebopeubaboum...

Chaque personne que tu rencontras
A ses pieds tu prosterneras
Tu leur disais dans tous les cas
Je vous respectes, vous êtes Bouddha
Arrête de te moquer de moi
Un jour repondit un soldat
Comme une bête il te frappa
En t'enfuyant tu lui crias...

Comme un Boudddddddddddhahahaa
Boum boum bill bop euh baboum...

Tu peux dev'nir un Grand Bouddha !
Et tu le saluas très bas
Un jour ce soldat comprendra
Que la vie est bien un combat
Mais c'est un combat contre soi
Pour tuer l'Ego qui est en toi
Et tu verras un gros Bouddha
Qui dans le ciel te sourira !

Comm'un Bou-ddha-ah-ha-aa-hh
Bip bip balibo leubabam

Rock ! Rock ! (Solo de gazou)
Commmmmme Unnnn Bouuuuuuu Ddddddhââââ

1 - Scarabée

Je connaissais une femme
Qui mendiait dans la rue
Elle traînait avec elle
Son gosse qui hurlait
Il avait les yeux bandés
Et du matin au soir
Criait toute la journée
Derrière cet écran noir

Un jour un étranger
Vit cette femme mendier
Avec ce gosse terrible,
Toujours les yeux bandés
Etranger intrigué,
Qu'a-t'il donc à hurler?
Tous les jours de l'année
Qu'a-t'il donc à crier?

Scarabée... pourquoi?
Scarabée... parles-moi
Scarabée... écoutes-moi
Scarabée... mais dis moi

Etranger intrigué
Derrière ses yeux bandés
La mère avait glissé
Deux petits scarabées
Mais les petits insectes
S'étaient multipliés
Insectes comme du feu
Avaient bouffé les yeux
Qu'avait-t'il à crier?
Le p'tit aux yeux bandés
Qu'avait-t'il à crier?
Les deux yeux dévorés...

Scarabée... pourquoi?
Scarabée... échappes-toi
Scarabée... défend-moi
Scarabée... ou tue-moi

2 - Deux Clowns

Ricco était un clown qui vivait dans un cirque
Sa tête de fripouille faisait rire les enfants
Son sourire maquillé de gugusse ambulante
De tournée en tournée il pleuvait les applaudissements
Il jouait avec ses mains comme un petit magicien
Pourquoi donc un matin il a joué un peu trop loin ?

Oui, il s'est pendu sous le grand chapiteau
Un concombre dans le cul, son corps nu flottant très haut
Le visage peint en rouge et les godasses au pied
Ricco était un clown maintenant pour l'éternité
Sous le grand chapiteau tous pleuraient en silence
Et le soir les marmots rigolaient bien en cadence !

Ouais!!!!

Zeppo l'autre clown qui vivait dans le même cirque
Sa tête de grand fou faisait rire les enfants
Ricco était le gugusse et Zeppo le clown blanc
Mais depuis qu'il n'était plus ce n'était plus comme avant
Et Ricco était mort et Zeppo devint grave
Bientôt son visage blanc n'amusait plus les enfants!

Et Zippo devint fou sous le grand chapiteau
Il plongea dans la foule avec ses yeux en couteau
Il tua son premier gosse et s'enfuit dans la forêt
Il mangeait des écorces, tous les gosse le cherchaient
De Ricco la fripouille à Zeppo le clown blanc
Combien y-a-t'il de clowns qui sont devenus déments ?

3 - Camouflage

Tu as deserté hier
Camouflage militaire
Toute la jungle t'appelait
C'est l'appel de la forêt
Personne ne te retrouvera
Chameléon dans les bois
Sur to bomber camouflage
Tes cheveux poussent en apache

Car tu es - camouflage
On t'appelles - camouflage
Tu t'habilles - camouflage
Tu te caches - camouflage... hey!

Les rotors crèvent les nuages
Animal, tu as la rage
Camouflé de feuilles d'érable
Tu rêves de devenir un arbre
Personne ne t'en voudra
Jamais tu ne te rendras
Dans ton bomber camouflage
Tu les attends et tu craches !

Vétéran d'une sale histoire
Hanté de bombes au napalm
Tu voulais devenir un arbre
Fuire la folie de ces drames
La forêt du Canada
Partout te protégera
Tu rêves de devenir un arbre
Et pour elle c'est un hommage

Car tu es - camouflage
Tu te caches - camouflage
En apache - camouflage
Et tu craches...

4 - Soleil Noir

Au fond du H.L.M.
De la cité Staline
Se cache une fillette
Qui s'ennuie à mourir
Tous ses copains se droguent
Alors elle fait pareil
Et sans savoir pourquoi
Elle ne se contrôle pas

Mais elle a toujours froid
Il n'y a pas de soleil
"J'me sens bien avec ça"
Une éclipse est en elle
Et pour se réchauffer
Elle danse avec la mort
Ca la fait délirer
Toujours un peu plus fort

Au fond du H.L.M.
De cette cité poubelle
Se cache une fillette
Qui s'ennuie à mourir
C'est hier qu'elle est morte
Avec ses 15 ans
Ses copains qui se droguent
L'appelaient Soleil Noir

Et on entend au loin
Qu'ils appellent Soleil Noir
Ils jouent avec la mort
Toujours un peu plus fort
Du haut d'une falaise
Le vent qui les caresse
Depuis ils ont sauté
Rejoindre Soleil Noir...

5 - Carnet de Route

Soldat, soldat
La peur hante tes nuits
Qu'est-ce que tu fous là-bas
Si loin de ton pays ?
Soldat de France
Jeunesse pleine d'ignorance
Ne gâches pas ta vie
Pour leur idée de patrie
Jeune déserteur
Sans réproches et sans peur
Leur armée te dégoute
Tu choisis ta propre route

Soldat, soldat
Au service de l'État
Tu n'est qu'un pion en attente
Marionnette sanglante
Mon meilleur ami est mort
Juste vingt balles dans le corps
Les généraux de Paris
Se foutent bien de nos vies
Armée rebelle
Au chef spirituel
Nostalgie Che Guevara
Continuons le combat !

Soldat, Soldat
Parti en Algérie
Tu as réjoint le FLN
Ta femme est algérienne
Soldat de France
Au lieu de faire la guerre
Partage la souffrance
D'une action humanitaire
Soldat, dit non
Aux tonerres des canons
À ces balles qui te traquent
Sous les drapeaux qui claquent

Jeune réfractaire
Au service militaire
Tu réfuses toutes les guerres
Le suicide de la Terre
Soldat drogué
Bourré de médicaments
Tu aimes te soûler
Pour oublier le sang
Soldat, soldat
Tu es rempli d'illusion
Relève-toi et chante
Cet hymne à l'insoumission

Rompons le rang ! - Où est ton syndicat ?
Rompons le rang ! - Réveilles-toi soldat !
Rompons le rang ! - Où sont les centurions ?
Rompons le rang ! - Jeunesse en objection
Rompons le rang ! - Où est ton comitté ?
Rompons le rang ! - OU EST TA LIBERTE ?

6 - J'Suis Zinzin

J'suis zinzin Comme une orange mécanique
J'suis zinzin Comme une citrouille électrique
J'suis zinzin J'ai la pêche automatique
J'ai une poire diabolique et les fraises en déclic

J'suis zinzin J'ai la banane athlétique
J'suis zinzin J'aime les citrons des filles chics
J'suis zinzin Mes groseilles font de la musique
J'aime les fruits exotiques ma figue est vraiment magique

J'suis zinzin Ma pomme n'a rien d'esthétique
J'suis zinzin Mes dattes ont l'aspect clinique
J'suis zinzin Mes raisins valent pas une brique
Ma golden est pathétique mes clémentines se rappliquent

J'suis zazou J'ai la framboise érotique
J'suis zazou Je mange le durian qui pique
J'suis zazou J'ai les lychees frénétiques
J'ai l'ananas fanatique et je me soiqne au chmilblic

J'suis zazou J'ai l'abricot plein de tics
J'suis zazou Mes mirabelles sont mystiques
J'suis zazou Mes mûres n'aiment pas les flics

J'aime les prunes alcooliques
J'vais en avoir la colique

J'suis zinzin Je suis un citron pressé.....
J'suis zazou Miaouuuu Miaouuuuu

7 - Ainsi Squattent-ils

Te souviens-tu encore
D'la commune des couronnes
Où flottait le drapeau noir
Au milieu du boulevard
C'était autour du feu
Qu'on se sentait heureux
On faisait des méchouis
Un peu toutes les nuits

Te souviens-tu encore
de ces concerts sauvages
De la rue des vilains
Ils sont fous ces romains !
On ce couchait à l'aube
Et on se levait le soir
On décorait nos piaules
Et on chantait victoire !

Te souviens-tu encore
De c'p'tit bar squatté
On avait pas eu tort
De l'appeller "mal-famé"
Et quand un car passait
Tout le monde s'mettait
Les keufs n'était pas nettes
Sous une pluie de canettes !

Quelque part dans la Gaule
Un p'tit squat résiste
On y boit de la gnôle
Son promoteur tourix
Maintenant qu'il n'y plus rien
On ne regrette rien
Car il poussera demain
Des squats comme des petits pains!

Pour tous les mal-logés
Il y a un comité
Et même dans ton quartier
Il y a de quoi squatter
Pour tous les mal-logés
Il y a un comité
Qui défend le quartier
Du promoteur sans coeur

Ainsi squattent-ils
Sans droit ni titre
Ainsi squattent
Sans toi ni loi
Ainsi squattent-ils
Souvent fauchés
Ainsi squattent
Toujours marteau !

8 - Quésako

Des chiens se rebellent en mordant les vigiles
Quelle est cette tribu qui dérive dans la ville ?
Contre la vie chère fauché; fête populaire
Qui sont ces sauvages au foutu look de guerre ?
Bataillon de chômeurs et jeunes des'perados
Écoute sur la zone la radio-rodéo
Ghetto d'immigrés et zone de rétention
Fais donc attention ils ont lâché les lions

C'est l'armée et ses pédés
La patrie est en danger
C'est l'État et sa mafia
C'est la loi du rattafia
C'est la jeunesse sans permis
La légion des sans-abri
3615 touche-pipi
La télé des abrutis !

Des musiques sauvages pour briser leur nuit
On se serre les coudes pour survivre la nuit
Ton ghetto-blaster et tu n'as plus peur
Quand tu vois des Skins ça fait BOUM! sur ton coeur
Bataillon rangé combattant du pavé
Bande de pieds-nickelés ou rebelles de Yang-Tsé
Mafia libérale au profit de quelle France ?
Mais dites-moi m'sieur qui fabrique la violence ?

C'est le bien-être général
C'est le déclin du courage
C'est la tune et c'est la triche
C'est l'argent et l'armement
C'est la pub et c'est les tubes
C'est la presse et c'est la fesse
C'est la mode et ça déconne

Mais d'où viennent ces délinquants ?
De partout et de nulle part
D'chez les fous et les zoulous
De la nuit et du brouillard
De la rue de la banlieue
De la lune et pas des cieux
Du métro et des taudis
De sodome à flic-city
D'un péplum et d'un foyer
Du forum et de l'armée
De Brixton à Washington
De ... à Varsovie
D'un squat ou d'un trou-à-rat
De la dernière nuit caline
Du quartier des agités
Du couloir des condamnés !

Tu passe là où on te dit de passer
Tu pointes là où on te dit de pointer Tu payes là où on te dit de payer
Tu sèches là où on te dit d'habiter

Tu bouffes là ce qu'on te dit de bouffer
Tu parles là où on te dit de parler
Tu marches au pas et tu dois la fermer
Tu penses que à ça t'es conditionné

Qui! Quoi! Quesako! Questa!

9 - Protesta

Quand plongent les rapaches sur les bidonvilles
Il pèse une ménace sur la jeunesse libre
Terreur au visage des scadrons de la mort
Du stade à la plage l'eau rejette les corps

Gavroches torturés témoins du Chili
Ils crient liberté, on leur vole la vie
Toutes les folles de mai de la terre latine
Portent à tout jamais le deuil de leurs fils

Plus rien, non, plus rien ne les empechera
De danser sans le tango sans loi
Plus rien, non, plus rien ne les empechera
De marcher demain pour une protesta !

Tango tango !!

10 - Djebel

Ils arrivent, ils arrivent
Verts comme des chenilles
Ils marchent, ils marchent en léopards
La fièvre sur les lèvres
Ras dans le Djébel
Ce soir tout est calme

Djébel Djébel
Djébel en feu...

Djébel Djébel
Djébel en feu...

Ils cherchent, ils cherchent partout, nulle part
L'alcool dans le regard
Peut-être là-bas, petit lézard
Se cachent des fellaghas
En djéllabah, ombres algériennes
Le tombeau du soleil
Mais l'aube est rouge et dans le ciel
Comme un immense éclair

Ils courent, ils tirent il n'y à plus rien
Une tension pleine de guerre
Tu crois, tu crois qu'il t'appartient
Le territoire des fells
Mais sous le ciel de Bab-El-Oued
La mort violente te guette
Sommeil de Pierre sur le jardin Zen
Est-ce que demain sera le tien?

Serpents crickets
Sueur salée
Désert de fer
Rebelles d'Alger

Gazelle de pierre, rafale tirée
Cailloux brûlants, chaleur plombée
Soleil de sang sur des enfants
Entends le chant de la vengeance

Une ombre une nuit, assassinat
Un autre fuit en djéllabah
Couilles dans la bouche et mouches à merde
Gegéne de brousse, torture de guerre
Torture de guerre
Torture de guerre

Torture de guerre

11 - Danseuse de l'Orient

La grâce de tes mouvements
Belle danseuse de l'Orient
Paroles poésie
Remplies de nostalgie
Les charmes de ton corps
Danses royales du Cambodge
La fleur du Laos
Ton coeur est une rose

Je n'connais pas ton nom
Ton peuple est en prison
Que le monde soit douceur
Je n'veux pas que tu pleures
Tu chantes dans un bar
Toujours la même histoire
Ceux qui sont dans les camps
Détresse dans l'océan

Le souffle de ma vie
Réfugiée de l'Asie
A Paris à Belleville
Les fruits dans l'autel brillent
Tu chantes résistance
D'un monde en souffrance
Sous les drapeaux rouges-sang
Ont fuit les éléphants

La grâce de tes mouvements
Belle danseuse de l'Orient
Sous les drapeaux rouges-sang
Ont fuit les éléphants
La grâce de tes mouvements
Belle danseuse de l'Orient...

12 - Clockwork Béru

Quand je vois des têtes à claquer
J'ai envie de les toltchoker
De leur bouillare leurs gueules de cons
A coup d'peupon dans la cheutron
Vraiment je suis encore trop bon
Je veux en faire du ronron

Et quand je vois des zolies fleurs
J'ai envie d'les écrabouiller
Et d'les offrir à ma p'tite soeur
Avec un air d'ange détraqué
De rire de bon coeur comme un clown
De m'rouler par terre vraiment zoooooom

Quand je regarde une p'tite fourmi
J'ai envie d'la faire exploser
Qu'elle tombe complètement bézoumni
J'ai envie de tout faire péter
D'faire un feu d'artifice géant
D'me bidonsker tout c'qu'y a d'dément

Quand je rencontre de zolies filles
Qu'elles sont tout c'qu'y a de tzaribles
J'ai envie d'leur filer d'abord
Un vieux coup de dedans-dehors
Et d'me drinker un moloko
Au vas et vient près du métro

Dr Béru s'est réveillé
La tête à la place des pieds
J'ai vraiment fait un drôle de rêve
Dit il à son fou d'péroquet
Il sortit d'chez lui en sifflotant
Un petit air tout c'qu'y a d'dément

1) Macadam Massacre

Baloum boua leum bebe
Baloum boua leum bab'
Hum baloum
Baloum boua leum bebe
Baloum boua leum bab'
Hum baloum
Hum ba ba baloum yeah
Hum ba baloum yeah
Baloum
Hum ba ba baloum yeah
Hum ba baloum yeah
Baloum
Hum baloum boua
Hum baloum boua yeah
Hum baloum boua
Hum baloum boua yeah

2) Baston

Les flics bastonnent bien trop,
dans leurs cars dans le métro,
matracage serviettes mouillées,
car tu es basané!

Tant qu'il y aura des prisons,
les kids se batt'ront,
tant qu'il y aura des prisons
y'aura des bastons!

Ils nous arrêtent pour rien,
pour un tiags ou un cuir noir,
parce que tu traînes le soir,
t'as des coups dans les reins!

Faut pas que les flics s'étonnent,
de se faire casser la tête,
c'est normal quand ils nous cognent,
qu'on éprouve de la haine!

Quand je vais dans une manif,
ils envoient leurs C.R.S.,
comme pour un état de siège;
alors il y en a qui tirent!

Dans cette sale cité pourrie,
dans cette société de fric,
je n'ai pas besoin d'un flic,
pour m'apprendre à vivre!

Tant qu'il y aura des prisons,
les kids se batt'ront,
tant qu'il y aura des prisons
y'aura des bastons!

3) Elsa, Je t'Aime

Tu es belle comme l'amour
Tu es belle comme le jour
Tu es belle comme toujours

Tu es douce comme la mort
Tu es douce donne moi ton corps
Tu es douce j'en veux encore

Mais tu es morte, je t'ai tué
Mais tu es morte, pour te garder
Mais tu es morte, peux tu m'oublier?

Je t'aime Elsa...

4) Chromosome Y

Aux mains de l'état,
la force s'appelle droit,
aux mains de l'individu,
elle se nomme crime...

Oh chromosome Y
oh chromosome Y

Maman suis-je un tueur?
dans le sang le bonheur,
est-ce que tu en as peur?
et je tuerais ma sur...

Épargne mon cur,
à quand le malheur?
traîne dans le secteur,
l'assassin se meurt...

Le couteau plein de sang,
assassine un enfant,
et le soir mourant,
l'assassin a peur!

Condamné à mort,
et condamné à tort,
le bourreau est content,
et l'assassin en pleurs!

À la chaise électrique,
ou à la guillotine,
par un matin sordide,
l'assassin qui sourit...

Le sang du meurtrier,
a coulé jusqu'aux pieds,
de la foule dégoûtée,
du bourreau satisfait...

Aux mains de l'état,
la force s'appelle droit,
aux mains de l'individu,
elle se nomme crime...

Oh chromosome Y
oh chromosome Y
oh chromosome Y
oh chromosome Y
oh chromosome Y
oh chromosome Y

5) La Nuit Noire

Il poignarde sa compagne,
et s'endort paisiblement,
tandis que ses chiens la dévorent,
tandis que ses chiens la dévorent!

C'était la nuit noire,
c'était la nuit noire,
la nuit noire série noire,
la nuit noire la nuit noire!

7) Frères d'armes !

Vous savez c'que ca m'rappelle lieutenant?
La bataille de Pigstown... chaude affaire.
8 jours à patauger dans l'sang des camarades...
plus de 200 morts rien qu'dans mon régiment.
Mon meilleur ami, le capitaine Bluebitt,
a eu les deux yeux arrachés par une balle.
Mon adjoint le sergent Malbaret,
a agonisé trois jours à mes côtés.
Les deux jambes coupées net par un éclat d'obus!

Souvenirs... souvenirs...

Notre colonel a eu le ventre ouvert par un éclat,
il a commandé la charge les tripes à l'air!
Son ordonnance les lui portait dans une bassine.
De temps en temps... ah, ah...
le brave garçon en laissait tomber un bout sur le sol...
et le vieux... ah, ah...
lui passait un de ces savons!

Quelle journée.

Les vôtres avaient un allant, une ardeur...
Je me souviens de notre porte-drapeaux...
impossible de lui arracher son drapeau.
On lui a fait sauter les deux mais à coups d'sabre...
eh bien, le bougre a accroché dans la hampe avec les dents...
rien à faire pour qu'il lache prise.
Je le revois encore les dents serrées sur son drapeau...
comme un chien sur un bout d'bois!
On avait beau tirer VA T'FAIRE FICHE!
Le brave petit gars...

Vous savez c'que ca m'rappelle lieutenant?

Souvenirs... souvenirs... souvenirs... souvenirs...

FRÈRE D'ARMES!!

8) J'ai Peur

Ces rues froides,
la nuit noire,
dans mes yeux,
cette banlieue,
vide et grise,
qui arrive,
me dévore,
carnivore!

J'en ai peur!
J'en ai peur!

Ces humains,
qui ont faim,
de mon sang,
de mon temps,
ils me guettent,
ils me jettent,
dans le gouffre,
ils me soufrent!

Ces objets,
qui sont faits,
pour me pendre,
qui se tendent,
quand j'arrive,
quand je viens,
ils ont faim!

Tout ce monde,
qui me sonde,
m'écartèle,
me ficelle,
m'atrophie,
me réduit,

J'en ai peur!,
J'en ai peur!,
J'en ai peur!,
J'en ai peur!,
J'en ai peur!,
J'en ai peur!,
peur, peur, peur, peur!

9) Manifeste

Je haïs mon pays et je haïs la France,
je haïs la patrie et je haïs les gens,
je n'suis qu'un survivant de l'armée rouge soldat,
ne crois plus comme avant et suicide toi.

Je haïs le pouvoir et je haïs les ordres,
je haïs les lois et je haïs la force,
je n'suis qu'un survivant de l'armée noire soldat,
je n'suis qu'un survivant et suicide-toi.

Je haïs l'armée et je haïs la guerre,
je haïs les curés et je haïs haïne,
oh je haïs les armes et je haïs les larmes,
je haïs les jouets et je haïs les bombes,
je n'suis qu'un survivant de l'armée bleue soldat,
je n'suis qu'un survivant et suicide-toi.

Socialisme Soviétique,
cataclysme militariste,
alternative réussite,

En république l'anarchie...
En république l'anarchie...
En république l'anarchie...
En république l'anarchie...
En république l'anarchie...

11) La Mort au Choix

La pendaison
Mort étouffée
Vertèbres cassées

La guillotine
Un cou tranché
Dans un panier

Strangulation
Souffle arrêté
T'est asphyxié

Chaise électrique
Tout ligoté
Cerveau brûlé

Un fusillé
Douze balles tirées
Cur éclaté

Empoisonné
T'es suicidé
Ou bien gazé

Les Béruriers
Ont étranglé
Une vielle mémé

Ecartelé
Membres arrachés
Sans bras sans pieds

Et un noyé
L'eau est entrée
Plus respiré

Décapité
Hache aiguisée
Une tête coupée

Un écorché
Un enterré
Un affamé

Empoisonné
T'es suicidé
Ou bien gazé

Les Béruriers
Ont étranglé
Une vielle mémé

La mort légale
Jugée ou pas
La mort légale
Finira pas

12) NADA

TORTURE MENTALE PHYSIQUE PSYCHOSE
TORTURE MENTALE PHYSIQUE NEVROSE
TORTURE MENTALE PHYSIQUE OSMOSE
NEANT NEANT NEANT NEAT
NADA NADA NADA NADA

DANS LES CAMPS DE CONCENTRATIONS
BLOCK H BLOCK H BLOCK H BLOCK H
SERVICE TORTURE SERVICE MENTAL
SERVICE SECRET SERVICE FASCISTE
EN SIBERIE OCCIDENTALE

TORTURE MENTALE PHYSIQUE PSYCHOSE
TORTURE MENTALE PHYSIQUE NEVROSE
TORTURE MENTALE PHYSIQUE OSMOSE
NEANT NEANT NEANT NEAT
NADA NADA NADA NADA

DANS LES PAYS SOUS DEVELOPPES
LA DICTATURE S'EST IMPOSEE
LES MILITAIRES SONT AU POUVOIR
DANS LES CAMPS RIEN DE BEAU A VOIR
SERVICE TORTURE SERVICE NADA

13) Les Bûcherons

Les bûcherons sont entrés dans la forêt
Les bûcherons sont de plus en plus laids
Avec leurs barbes de quatre mètres
Et leurs haches qui fendent les chênes
Leurs chaussures écrasent les plantes
Et dans les arbres détruits ils dansent
A grands coups de tronçonneuse
Ils atrophient la nature pieuse

Les bûcherons sont entrés dans la forêt
Les bûcherons sont de plus en plus laids
Mais il est arrivé un jour il n'y avait plus d'arbre à abattre
Dans un village perdu près des marais noirs
Les bûcherons sont entrés avec leurs bottes aux pieds et le matériel usé

Les bûcherons sont entres dans la forêt
Les bûcherons sont de plus en plus laids
Dans ce village perdus il y avait un abattoir
Les bûcherons ont prêté leurs mains, leur force, leur courage
Pour abattre les bufs, les veaux et les porcs, pour en faire de la viande
C'est ainsi que les bûcherons reprirent courage en tronçonnant les bêtes...

Les bûcherons sont entrés dans la forêt
Les bûcherons sont de plus en plus laids
Il est arrivé un jour dans ce village perdus
Il n'y avait plus de bêtes pour faire de la viande
Les bûcherons ont beaucoup souffert ce jour là
Ils sont partis voir les gens de ce village éloigné
Avec leurs bottes aux pieds et le matériel usé

Les bûcherons sont entres dans la forêt
Les bûcherons sont de plus en plus laids
Même pas les coups de sabre n'arrêteront leur marche
Les bûcherons sont entrés dans la chambre de ma mère
Dans la chambre de mon frère
Ils hachèrent mon père jusqu'à l'aube
Puis ils partirent vers une autre forêt
Et si un jour vous rencontrez un bûcheron
Rappelez-vous qu'ils ont massacré mes enfants
Qu'ils sont assoiffés de sang
Qu'ils cachent derrière leurs barbes de futurs horribles carnages,
futurs horribles carnages futurs horribles carnages

Les bûcherons sont entrés dans la forêt
Les bûcherons sont de plus en plus laids
Même pas les coups de sabre n'arrêteront leur marche

15) Amputé

Lobotomie papa
Lobotomie maman
J'ai un trou dans la tête
Lobotomie soldat
Lobotomie para
Je ne crains plus la loi
Amputé, Amputé, Amputé
J'ai un trou dans la tête
Je ne sens plus mes bras
Et même si je meurs
Je n'ai plus de douleur
Amputé, Amputé, Amputé
On me demande souvent
Pourquoi cette cicatrice
La juste derrière mon crâne
Dans ma tête il fait noir
Dans ma tête un trou noir
J'ai du sang plein ma tête
Amputé, Amputé, Amputé
Quand ils sont arrivés
Pour venir me chercher
La camisole passée
Et après dans le noir
Traîné dans le couloir
Amputé, Amputé, Amputé
La tête dans la baignoire
Ils ont pris un rasoir
Mon dégage le crâne
J'me souviens plus de rien
Lobotomie merci
J'ai du vide pleins ma tête
Amputé, Amputé, Amputé
Lobotomie amputée
Lobotomie amputée
Lobotomie amputée
Amputé, Amputé, Amputé

.
. . .
. . .
. .
. . .